logo
buts et priorités de l'Association
Amadou, 15 ans environ, s’est présenté au portail du Centre de l’Association en août 2015. Une tumeur s’était développée au niveau de ses deux yeux. Ses pommettes étaient également touchées et une croûte noirâtre commençait à se développer sur une joue.
Ce garçon m’a montré combien le soleil du Niger était dangereux pour les enfants albinos. Je n’avais pas conscience et connaissance de ce problème à Zinder. Avec le comité de l’Association en Suisse, nous avons décidé d’accueillir quelques enfants albinos qui sont pris en charge et internés au Centre «Après-demain» de l’Association.
A ce jour, 6 jeunes enfants albinos, âgés de 4 à 12 ans, suivent les cours d’école, les cours d’informatique, les séances de sport ainsi que toutes les activités qui leur sont proposées au Centre! 2 enfants suivent des cours de braille à l'école d'aveugles de Zinder. Leur vue est très faible.
Un psychopédagogue de l'Etat du Niger a été engagé au Centre pour dispenser des séances de sensibilisation aux élèves. Les enfants albinos sont surnommés «enfants magiques» et recherchés pour leurs organes et leurs membres. Ce sont de très anciens rituels, de très vieilles croyances, qui font qu’ils sont même mangés dans certains pays d’Afrique… Ils en font des talismans, des gris-gris et de la magie noire…
Les enfants albinos sont très sensibles au soleil, d’où une importante protection solaire, des habits longs, des lunettes de soleil et des chapeaux sont nécessaires pour les protéger des rayons cancéreux du généreux soleil du Niger! L’infirmière du Centre prend particulièrement soin de ces enfants, sous les précieux conseils d’un dermatologue de Zinder, qui vient au Centre une fois par semaine pour les contrôler.
Amadou a été raccompagné dans son village natal, à 112 km de Zinder, chez son père. Personne ne peut le soigner, la tumeur est trop avancée… Des médicaments pour soulager ses douleurs lui ont été administrés. Amadou a rejoint le paradis des enfants à la fin du mois de novembre 2015.
Combien d’autres enfants albinos dans les ruelles ensablées de Zinder qui pourraient venir au Centre de l’Association? Nous les encourageons vivement à se présenter pour suivre le cursus scolaire traditionnel du Niger, être protégés et s’épanouir avec de nouveaux camarades!


> quelques photos des enfants albinos et du jeune Amadou
 
   

F / D / E

 

       

conception graphique et réalisation: www.lapetitedame.ch